Hôpitaux britanniques : le bingo pour guérir plus vite

Cloué au lit, ne pas pouvoir faire les activités que l’on souhaite… les séjours à l’hôpital sont synonymes d’ennui total. Selon une étude réalisée, l’isolation et l’ennui sont pourtant l’un des facteurs de la dépression. Une solution s’est ainsi imposée.

Les hôpitaux britanniques adoptent le bingo

Jeu du bingo dans les hôpitaux Afin d’assurer un meilleur séjour aux malades et favoriser ainsi leur guérison, les hôpitaux britanniques ont mis en place un programme de divertissement, spécifiquement dédié aux patients. Initié par le ministère britannique de la santé, en association avec la British Medical Association, le projet consiste surtout à permettre aux malades de s’évader un peu, et de communiquer. Cours de théâtre, jeux de bingo… les hôpitaux britanniques prévoient ainsi toute une liste d’activités auxquelles s’adonner, dont l’objectif principal reste une totale guérison.

Un stimulateur pour une guérison plus rapide

Selon la psychologue et responsable du projet de l’hôpital, Kate Jenkins, l’absence de stimulation, peut donner lieu à une dépression chez les patients. Les personnes âgées sont notamment les principales victimes. Face à ce souci de communication, le bingo s’avère être une solution efficace. Les études réalisées démontrent en effet que le jeu permet de stimuler le cerveau et de promouvoir une meilleure interaction sociale.

Des résultats positifs avec le jeu du bingo

Devant l’efficacité prouvée du bingo en tant que stimulateur, les hôpitaux britanniques n’ont pas tardé à lancer le programme. Désormais, des parties sont organisées dans les centres par des bénévoles. Et les résultats sont positifs ! En seulement une année, on a pu constater une diminution de 25 % des durées de séjour à l’hôpital, ainsi qu’une nette réduction du nombre de malades atteintes d’une dépression. Avec de tels résultats, le ministère britannique de la santé compte poursuivre et élargir le programme. Les patients plus jeunes figurent notamment parmi les prochaines cibles. A quand le même programme dans les hôpitaux français ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *